C.I.A.O.

Canadian Italians Against Oppression

Nos valeurs fondamentales

  1. Nous reconnaissons que notre groupe se trouve sur Tiohtià:ke, le territoire traditionnel non cédé des Kanien'kehá:ka et le lieu de rencontre de nombreuses Premières Nations, dont les Kanien'kehá:ka de la Confédération Haudenosaunee, les Hurons/Wendat, les Abénakis et les Anishinaabeg. Tiohtià:ke est toujours le territoire où de nombreux Peuples Autochtones de toute l'Île de la Tortue résident. Nous comprenons qu'une reconnaissance territoriale n'est qu'une première étape pour continuer à travailler à l'amélioration de nos relations avec les Peuples Autochtones. Nous espérons que nos propres initiatives, par l'intermédiaire de la C.I.A.O., sensibiliseront les gens aux effets durables du colonialisme et du génocide sur l'Île de la Tortue.

  2. Ce groupe travaillera pour la collaboration, le soutien et la confiance continus de ses membres, et s'efforcera de mettre ces valeurs en pratique dans notre quotidien et dans notre travail de groupe.

  3. Ce groupe incarnera la définition du féminisme de bell hooks, c’est-à-dire non seulement la lutte pour obtenir l'égalité entre les sexes, mais aussi pour mettre fin à toutes les formes d'oppression sexiste, incluant le racisme, le classisme, le capacitisme, l'âgisme, l'homophobie et la transphobie.

  4. Notre travail centrera la perspective de l'intersectionnalité dans nos discussions et notre langage.

  5. Notre pratique sera anticoloniale et antiraciste dans son langage, ses actions et ses objectifs.

  6. Sur le plan social, environnemental et économique, nous nous engagerons dans des pratiques soutenables et écologiques.

  7. Nous pratiquerons l'auto-questionnement actif et nous nous engagerons en réfléchissant de manière critique tout au long du processus d'apprentissage.

  8. Nous pratiquerons l'écoute active, entre nous et avec tous nos collaborateurs.

  9. Nous nous efforcerons de travailler avec les aîné·e·s de notre communauté et de nous engager avec eux d'une manière engageante et authentique.

  10. Nous nous efforcerons de travailler et de nous engager avec d'autres communautés afin de mieux comprendre chacun de leurs besoins, ce qui inclut la collaboration interdisciplinaire et la collaboration entre différents groupes religieux/culturels.

  11. La collaboration se fait avec le consentement de toutes les parties : nous ne nous insérons pas où nous ne sommes pas voulu·e·s ou nécessaires.

  12. Nous travaillerons en permanence pour rendre notre groupe aussi accessible que possible. Cela inclut des espaces de réunion accessibles, un langage accessible et un accès financier.

  13. Lorsque nous organisons un événement, nous verserons aux invité·e·s/participant·e·s une rémunération appropriée. Personne ne travaille gratuitement ou pour l'expérience/la visibilité.

  14. Nous faisons preuve de respect envers nos collaborateur·rice·s. Nous nous efforcerons de trouver des moyens, par le biais de la désescalade verbale, de poursuivre et d'entretenir les collaborations et les relations. Nous prendrons également soin de nos collaborateur·rice·s et de leurs besoins. Nous bénéficions tous d'une communauté de collaborateur·rice·s en bonne santé. 

  15. Nous serons ouvert·e·s et accepterons les commentaires de la communauté dans son ensemble. Lorsque nous serons confronté·e·s à une erreur de notre part, nous reconnaîtrons notre erreur et la corrigerons de la manière la plus appropriée en fonction des circonstances.

  16. Nous travaillerons dans le cadre de la justice réparatrice : nous reconnaissons que chacun·e peut commettre des erreurs et devrait avoir la possibilité de se repentir et de s'engager dans un processus de guérison.

  17. Nous reconnaissons les privilèges auxquels nous avons eu accès et les privilèges/espaces accordés aux communautés italiennes dans notre ville, notre province, notre pays, notre monde.

  18. Nous reconnaissons qu'être allié·e s'agit d'un travail continu et d'un procès actif.

  19. Nous sommes conscient·e·s de nos préjugés inhérents - raciaux et autres - et nous continuerons à les combattre.

  20. Nous n'hésiterons pas à exprimer notre opinion, nos préoccupations ou notre frustration. L'empathie, le compromis, l'honnêteté et l'établissement de limites seront essentiels à la résolution de nos conflits.

  21. Nous ferons preuve de ponctualité et de transparence quant à nos capacités professionnelles à tout moment.

  22. Nous continuerons à réévaluer les structures de pouvoir au sein de notre propre groupe afin de maintenir un terrain d'égalité pour tou·te·s les membres.  

  23. Nos projets refléteront tou·te·s les membres du groupe. Cela signifie à la fois que chaque membre peut suggérer des initiatives et que nous représentons le groupe dans nos actions et nos paroles ailleurs.

  24. Nous utiliserons des techniques de désescalade si nous sommes confronté·e·s à des paroles ou des actions violentes au sein du groupe.

Nos objectifs

En tant que membres de Canadian Italians Against Oppression, nous souhaitons : 
 

  1. Créer un espace pour apprendre et enseigner ensemble en tant qu'italo-canadien·ne·s.  

  2. Aborder l'histoire et les effets actuels du fascisme dans la communauté italo-canadienne.

  3. Recueillir des ressources qui expliquent la relation complexe entre les italo-canadien·ne·s, le racisme et la suprématie blanche.

  4. Engager la communauté italienne de Montréal à travailler collectivement contre le racisme, en particulier le racisme anti-Noir. Cela inclut aller aux manifestations, signer des pétitions, lire, apporter des informations sur nos lieux de travail et nos centres communautaires.

  5. Engager la communauté italienne de Montréal à travailler collectivement contre la transphobie, l'homophobie et le sexisme.

  6. S'engager avec les organisations italiennes existantes à Montréal et les organisations italo-canadiennes en général pour pouvoir accéder à plus de personnes, de financement, d'espace et d'efforts de collaboration.

  7. Comprendre où les italo-canadien·ne·s détiennent le pouvoir et maintiennent l'espace à Montréal et au Québec, et s'efforcer d'inciter ces personnes et ces lieux à travailler pour devenir antiracistes.

  8. Se connecter et créer des opportunités pour la communauté QTBIPOC.

  9. Travailler dans et avec des arrondissements en cours d'embourgeoisement ayant une forte concentration d'italo-canadien·ne·s et travailler à la promotion d'un logement équitable et abordable pour tous.

  10. Favoriser un lieu de retour d'information, d'apprentissage et de croissance.

  11. Remettre en question toutes les structures (institutionnelles, culturelles, sociales, économiques) au sein de notre communauté et celles avec lesquelles nous nous engageons.

  12. Favoriser le discours intergénérationnel et les relations avec nos aînés.

  13. Créer des projets (art, conversations, événements en ligne) qui sont accessibles à notre communauté.

  14. Susciter une conversation ouverte et engager notre communauté dans des pratiques d'auto-questionnement et des dialogues ouverts.

  15. Faire quelque chose dont nous sommes fier·e·s.

  16. Nourrir des amitiés créatives et des liens qui vont au-delà des collaborations bureaucratiques.

  17. Employer les valeurs italiennes/immigrantes dans notre pratique.

  18. Reconnaître que nous ne sommes pas les gardien·ne·s des communautés italiennes et italo-canadiennes.