Quelle est l'histoire de Ferragosto?


A white pick-up truck with the back open. There's a watermelon in the trunk and, in the distance, there are various other cars and tents set up in a green, grassy area.
Ferragosto à Staffoli, Isernia (2014)

Aujourd’hui, en Italie, le mois d’août signifie les vacances pour plusieurs personnes. L’idée derrière cette célébration, et le mois d’août en général, revient à Octave Auguste, l’empereur romain au pouvoir après Jules César. Non seulement il a nommé le mois après lui-même, il l’a fait afin « d’imposer son autorité religieuse ». [1] Comment? Même s’il a régné comme empereur, il l’a fait sous le prétexte d’une république, car les Romains avaient voué de ne plus jamais vivre sous un monarque. Plutôt d’acquérir l’autorité et le pouvoir par des moyens impériaux, il a cherché à le faire par l’entremise de l’imagination religieuse et divine. Ferragosto, du latin « feriae Augusti » (littéralement, repos d’Auguste), faisait part de cet effort.


Célébré à la fin de la récolte, Ferragosto trouve ses racines dans Consualia, une ancienne fête païenne en l'honneur de Consus, dieu de la récolte et du grain conservé, qui remonterait aux Étrusques et aux Sabins, des tribus italiques préromaines. Bien que les dates précises de la célébration dans l'Antiquité varient selon les sources, tout le mois d'août était placé sous le signe du repos, des festivités et des remerciements. Comme c'est le cas pour de nombreuses fêtes païennes, Ferragosto a finalement acquis une histoire et une signification catholiques. Elle est maintenant connue comme la fête de l'Assomption de Marie et est célébrée le 15 août. Aujourd'hui, de nombreux Italien.ne.s passent la journée en famille et entre ami.e.s à la plage ou autour d'un barbecue. Les origines de cette scampagnata (petit voyage à la campagne) remontent aux années 1920 et 1930 et au régime fasciste, dans lequel Mussolini soulignait l'importance de l'agriculture et de « ​​prendre l'air » pour les familles, les enfants et la nation. Son régime organisait des voyages gratuits à la campagne pour la classe ouvrière. Nous constatons des efforts similaires en Amérique du Nord, où les loisirs structurés et les jeux en plein air étaient considérés comme des aspects nécessaires au développement des enfants : dans les années 1930, les colonies et camps de vacances étaient devenues une véritable institution à l'échelle locale, provinciale et nationale.


Qui pouvait « ​​prendre l'air » ? Quand et dans quelles circonstances ? Dans les deux contextes, on assiste à des efforts pour créer une image nationale liée à la nature, censée symboliser un retour à la force et à la masculinité liées au travail physique et manuel exigé par les travaux agricoles, à une époque où les sentiments anti-modernistes se faisaient sentir. Il est intéressant de noter que Ferragosto est actuellement lié aux travailleurs de l'industrie, car les usines et l'industrie ferment pendant deux semaines, à la mi-août, chaque année. Un peu comme nos vacances de la construction en juillet.


Bien que les vacances, pour beaucoup d'entre nous, représentent de petites périodes de liberté par rapport aux responsabilités et au travail, l'histoire de Ferragosto nous rappelle que l'autorité, le nationalisme et le travail lui-même y sont inextricablement liés.


[1] Maria Teresa Santaguida, “Ferragosto: storia ed etimologia di una festa, dall'imperatore Augusto ad oggi,” AGI,

15 août 2020, https://www.agi.it/cronaca/news/2020-08-15/ferragosto-storia-etimologia-antica-roma-augusto-9411533/.


Ressources intéressantes :

7 views0 comments